DIRECT. Royaume-Uni : la députée pro-européenne Jo Cox est morte après son agression

Capture d\'écran de Jo Cox lors d\'une séance au Parlement britannique, le 21 mars 2016.
Capture d'écran de Jo Cox lors d'une séance au Parlement britannique, le 21 mars 2016. (PRU / AFP)

Son agresseur aurait crié "Britain First" ("La Grande-Bretagne d'abord"), jeudi, au moment d'accomplir son geste. 

La députée britannique Jo Cox est morte après avoir été blessée par balle à Birstall (nord de l'Angleterre), a annoncé la police, jeudi 16 juin. Cette travailliste de 41 ans favorable au maintien du Royaume-Uni dans l'UE, aurait également été poignardée, selon la chaîne Channel 4 News. Un homme de 52 ans a été arrêté, a annoncé la police.

 Jo Cox a été touchée par balle à Birstall, dans le nord de l'Angleterre. La députée est morte sur les lieux de l'attaque, précise la police. Elle était en plein débat sur l'éventuelle sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. 

Un homme de 52 ans a été arrêté, a annoncé la police. Des témoins affirment que l'agresseur aurait crié "Britain first" ("La Grande-Bretagne d'abord"), au moment d'accomplir son geste. Mais la police britannique ne confirme pas cette information à l'heure actuelle.

Suspension de la campagne. Le camp des pro-européens a aussitôt annoncé la suspension de la campagne en vue du référendum sur le Brexit, prévu le 23 juin.

23h29 : La mort de Jo Cox fera évidemment la une des quotidiens demain outre-Manche, comme The Independent ou le Guardian. Ce dernier a choisi de titrer avec une citation de son mari : "Elle croyait en un monde meilleur et elle se battait pour cela tous les jours."

23h24 : Des fleurs et des bougies ont été déposés devant le Parlement britannique, à Londres, en hommage à la députée Jo Cox. Voici quelques images de ce recueillement.

22h06 : Le président de la République, François Hollande, a réagi à la mort de la députée britannique Jo Cox. Il exprime sa "profonde émotion".

21h09 : Emotion à Birstall (Royaume-Uni), où a été tuée la députée britannique Jo Cox. Des anonymes et des responsables politiques sont venus déposer des fleurs à proximité des lieux du drame.





(OLI SCARFF / AFP)

20h57 : La télévision britannique BBC diffuse des images de l'interpellation de l'homme suspecté d'avoir tué la députée travailliste Jo Cox. L'individu, âgé de 52 ans et dont les motivations n'ont pas été précisées, a été décrit par ses voisins comme un "solitaire".

(BBC)

20h16 : Bonsoir . Plusieurs responsables politiques français ont réagi à la mort de la députée britannique. C'est le cas, par exemple, du Premier ministre, Manuel Valls, qui a exprimé sa "profonde tristesse". Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, évoque une "insupportable agression". A droite, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, se dit "choquée".

20h13 : Bonsoir Mathieu. Pouvez vous me dire si des hommes politiques français ont réagi suite à ce meurtre odieux?

20h16 : "Jo croyait en un monde meilleur et elle se battait tous les jours pour ça, avec une énergie et une joie de vivre qui épuiserait la plupart des gens."

Brendan Cox appelle les Britanniques à s'unir "pour combattre la haine qui a tué" sa femme, la députée pro-européenne Jo Cox. "Aujourd'hui commence un nouveau chapitre de nos vies, écrit-il dans un communiqué. Plus difficile, plus douloureux, moins joyeux, moins rempli d'amour."

19h22 : La mort de Jo Cox est "une tragédie", écrit le Premier ministre britannique, David Cameron, sur son compte Twitter. Son mari, Brendan Cox, avait posté un peu plus tôt une photo de la députée.

18h32 : "Jo est morte en remplissant ses obligations publiques, au cœur de notre démocratie, en écoutant et en représentant les gens pour lesquels elle avait été élue."

Le patron du Parti travailliste, Jeremy Corbyn, rend hommage à Jo Cox, une députée "appréciée de tous à Westminster". Il salue le travail de la députée pour soutenir les pays en développement et défendre les droits de l'Homme. Il adresse ses condolénces à son mari et à leurs deux jeunes enfants.

18h25 : En plein débat sur l'éventuelle sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, des témoins affirment que l'agresseur de Jo Cox aurait crié "Britain First" ("La Grande-Bretagne d'abord"), au moment d'accomplir son geste. La police britannique ne confirme pas cette information à l'heure actuelle.

20h09 : Jo Cox avait été touchée par balle à Birstall, dans le nord de l'Angleterre. La députée est morte sur les lieux de l'attaque, précise la police.

18h23 : La députée britannique pro-européenne Jo Cox est morte, après avoir été grièvement blessée par balle, annonce la police britannique. #BREXIT



(REUTERS)

16h08 : Les travaillistes pro-Brexit suspendent également leur campagne pour le "oui" à la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, après l'agression d'une députée pro-européenne, à une semaine du référendum.

16h10 : @anonyme : La députée britannique Jo Cox se trouve dans un état critique. Selon la BBC, elle a été transportée dans un hôpital de Leeds, la grande ville voisine.

16h05 : Dans quel état se trouve la députée anglaise agressée ?

16h04 : Cette agression survient alors que la campagne pour le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne bat son plein à sept jours du scrutin.

16h12 : L'agresseur de la députée travailliste pro-européenne Jo Cox aurait crié "Britain first" ("La Grande-Bretagne d'abord"), selon un autre témoin citée par la chaîne Sky News. Il pourrait donc s'agir d'un partisan du "oui" au Brexit.

16h02 : Le camp pro-Union européenne annonce qu'il suspend sa campagne pour le "non" au Brexit, après l'agression d'une députée travailliste près de Leeds, à une semaine du référendum. #BREXIT

16h01 : Le Premier ministre britannique conservateur, le maire travailliste de Londres, le patron du parti travailliste... La classe politique britannique réagit à l'agression dont a été victime une députée travailliste pro-européenne, près de Leeds, dans le nord de l'Angleterre.

16h01 : @Titi : La députée britannique Jo Cox a été blessée par balles à Birstall, près de Leeds, dans le nord de l'Anglerre, selon The Telegraph. La députée travailliste a été touchée avant de s'effondrer. Elle aurait également été poignardée. Un homme a été arrêté, selon la BBC. Cette mère de deux enfants est âgée de 41 ans, pro-européenne, a été élue en 2015 dans la circonscription de Batley et Spen dans le West Yorkshire.

16h01 : Une deputée anglaise poignardée en pleine rue (selon les medias UK), plus d'info ? Attaque terroriste ?

Vous êtes à nouveau en ligne