Réflexion faite : de l'art de divorcer

France 3

Martin Legros, rédacteur en chef de "Philosophie magazine", revient sur le divorce entre le Royaume-Uni et l'Europe.

C'est un philosophe anglais du 17e siècle, John Milton, qui est le premier à avoir rédigé un traité en faveur du divorce, rappelle sur le plateau du Soir 3 Martin Legros, rédacteur en chef de "Philosophie magazine". "Il dit que la possibilité du divorce devient le fondement du mariage. (...) Milton considère que le vrai mariage est une alliance entre deux libertés. Il va même jusqu'à dire que le mariage est 'une conversation heureuse entre les conjoints'". Des propos qu'il veut appliquer au Brexit en cours entre le Royaume-Uni et l'Europe. "On a un peu l'impression que l'Europe se comporte face à l'Angleterre comme si elle voulait la punir de ce divorce, et envoyer aux autres le message qu'une fois qu'on est dans l'Europe, c'est impossible d'en sortir", analyse Martin Legros.

L'UE et le Royaume-Uni, "un vieux couple qui se déchire"

"En l'occurrence, on voit que c'est un vieux couple qui n'a pas intégré la possibilité du divorce et qui donc se déchire", ajoute-t-il, faisant de Theresa May la personne qui souhaite "maintenir le niveau de vie ancien du couple", en maintenant la libre circulation des personnes, alors que l'Union européenne apparaît comme celle qui "veut récupérer le patrimoine" et "maintenir son ex-femme dans une sorte de solitude en lui interdisant l'accès au marché commun". Martin Legros conclut en citant John Milton : "Celui à qui l'on interdit le divorce se voit en fait interdire le mariage et se trouve confronté à de plus grandes difficultés que s'il était resté seul".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne