Pêche, concurrence : le Brexit au point mort

France 2

Londres menace à nouveau de ne pas signer l’accord de libre échange avec l’Union européenne, qui doit permettre de fixer les règles des relations commerciales entre la Grande-Bretagne et l’Union après le 31 décembre.

Pour venir à bout des termes du Brexit, tout semble coincer. "Il y a d’abord l’Irlande du Nord. Bruxelles pensait que la question était réglée, et bien pas du tout. Boris Johnson annonce qu’il pourrait remettre en cause l’accord de retrait, quitte à s’affranchir du droit international. C’est un de ses ministres qui l’a dit ce mardi 8 septembre au Parlement, et forcement, cela révulse les Européens", explique Clément Le Goff, journaliste de France Télévisions, en direct de Londres.

La pêche comme argument pour ralentir les négociations

"Il y a aussi la pêche, c’est l’arme principale des Britanniques dans la négociation, puisqu’ils pourraient exclure les pêcheurs européens, de leurs eaux territoriales d’ici la fin de l’année", a poursuivi le journaliste. Une huitième session de négociation est donc en cours, et selon Clément Le Goff, " c’est un peu un pas en avant, deux pas en arrière. La perspective d’un accord commercial entre le Royaume-Uni et l’Union européenne semble plus que jamais s’éloigner".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne