Législatives en Grande-Bretagne : Theresa May fragilisée à l'intérieur et à l'extérieur du pays

France 2

La Grande-Bretagne se retrouve avec une Première ministre qui se retrouve auto-piégée avec ces élections, ce vendredi 9 juin. Elles est désormais très fragilisée à l'extérieur et à l'intérieur du pays. Loïc de La Mornais, en direct de Londres (Grande-Bretagne), nous en dit plus. 

"Theresa May est fragilisée à l'interieur parce qu'elle va être obligée de faire une coalition, une majorité avec un petit parti nord-irlandais, les unionistes", explique Loïc de la Mornais, en direct de Londres (Grande-Bretagne). "Ils sont d'accord sur le principe du Brexit, mais ils voudraient un Brexit doux, modéré, alors que Theresa May, elle, veut un Brexit dur. Il n'y a donc pas d'unité sur cette question. Il y a eu un précédent en 1974, avec un gouvernement de coalition un peu chancelant, qui n'a duré que neuf mois", rappelle le journaliste.

"Une femme sacrément difficile en affaires"

"Elle est fragilisée à l'extérieur aussi parce qu'elle voulait ces élections anticipées pour asseoir sa légitimité et aller négocier en position de force à Bruxelles", poursuit le journaliste. "Elle voulait être une 'femme sacrément difficile en affaires' avait-elle prévenu. Ce soir, cette légitimité et cette position de force, elle ne les a pas."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne