La vente des grands vins de Bordeaux fortement relancée en 2016

Des vignes de Saint-Emilion, en Gironde, en juillet 2016.
Des vignes de Saint-Emilion, en Gironde, en juillet 2016. (GUIZIOU FRANCK / HEMIS.FR / AFP)

Le vote du Brexit a fait chuter la livre sterling face à l'euro et au dollar. Cela a engendré une flambée des transactions.

Après cinq ans de morosité, le marché des vins de Bordeaux a été relancé en 2016, notamment à la faveur du Brexit. Liv-ex, bourse d'échange britannique spécialisée dans les grands vins, l'a indiqué, vendredi 23 décembre. Son indicateur, le Liv-ex Fine Wine 100, est une référence qui classe les 100 meilleurs vins en terme de prix et de volume de transaction.

"Le Bordeaux est revenu dans le top des performances, on n'avait pas vu cela depuis le pic de 2011, après deux grands millésimes, 2009 et 2010", a déclaré le directeur de Liv-ex, Anthony Maxwell.

Le Brexit a fait chuter la livre sterling

Avant le Brexit, les crus classés de la rive droite bordelaise se vendaient déjà bien grâce à une baisse des prix et un très bon millésime en primeur 2015 qui a relancé l'intérêt des acheteurs. Mais en juin, le vote du Brexit a fait chuter la livre sterling face à l'euro et au dollar. Cela a engendré une flambée des transactions effectuées par des acheteurs principalement américains et asiatiques.

Plus largement, en valeur, les transactions de grands vins sur Liv-ex portent à 74,6% sur des crus du Bordelais (légèrement supérieure à 2015 et bien loin du record de 2010 à 95,8%), suivi par la Bourgogne (7,7%). La région bordelaise a perdu du terrain, surtout avec la concurrence d'autres pays producteurs.

Vous êtes à nouveau en ligne