Irlande: non à une frontière

France 24

Les Irlandais manifestent contre le rétablissement de frontières entre la république d'Irlande au sud et l'Irlande du nord, britannique. Une stabilité menacée aujourd'hui par le Brexit qui entre dans une phase cruciale ce jeudi à Bruxelles.

Ils ont veillé tard mercredi soir.
Ces manifestants qui habitent des villes situées en lisière des deux Irlande sont venus afficher leur opposition au rétalissement d'une frontière sur l'île après plus de vingt ans de relations pacifiques aujourd'hui menacées par le brexit.

"J'ai beaucoup souffert de la perte de mes trois frères en janvier 1976. Je ne veux plus voir de frontières en Irlande. Nous avons travaillé très dur au cours des vingt dernières années pour les abolir. Un retour à la violence serait catastrophique" explique un manifestant.
 
Une position partagée par le Premier ministre irlandais, qui sait néanmoins que du chemin reste à faire :
Leo Varadkar, Premier ministre irlandais  :
"Il y a un chemin possible vers un accord. Mais il reste notamment le problème des douanes : il faut s'assurer qu'il n'y ait pas de frontière douanière entre le Nord et le Sud".

Eviter le retour d'une frontière même virtuelle c'est précisement sur ce point que portent les négociations entre Londres et Bruxelles ces dernières heures. Un sommet européen capital s'ouvre ce jeudi. En principe il doit être le dernier... avant le divorce entre Londres et l'Union européenne prévu le 31 octobre.

Vous êtes à nouveau en ligne