Irlande : la frontière qui divise

FRANCE 2

Depuis le vote pour le Brexit, l'Irlande du Nord, située à la frontière entre le Royaume-Uni et l'Irlande, se retrouve dans une impasse économique. Sur place, l'inquiétude grandit.  

En Irlande du Nord, un des plus importants sites agroalimentaires est situé à Killinchy. Une entreprise familiale où travaillent plus de 300 salariés et où les légumes sont vendus dans les supermarchés d'Angleterre et d'Europe. Jusqu'en 2016, l'entreprise n'a cessé de gagner des nouveaux marchés, mais la croissance s'est arrêtée net avec le vote pour le Brexit. L'Irlande du Nord va quitter l'Europe comme le reste de la Grande-Bretagne et la première conséquence est le gel des investissements. 

Des échanges économiques fructueux liés à l'ouverture des frontières

De nombreuses entreprises se retrouvent dans une situation insoluble quant à la gestion de la frontière entre le Royaume-Uni et la république d'Irlande, membre de l'Union européenne. Avec le Brexit, il est question de rétablir des postes frontière. La dépendance économique entre les deux pays pose également problème. De nombreux échanges économiques ont lieu librement entre l'Irlande du Nord et l'Irlande, mais avec le Brexit, il faudra peut-être déclarer et payer chaque passage de la frontière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne