Handicap : la passion du foot plus forte que tout

FRANCEINFO

Kaung Khant Lin, un jeune Birman de 16 ans, est né handicapé, avec une jambe en moins. Ce qui ne l'empêche pas de jouer au football avec ses amis, à l'aide de sa béquille.

Kaung Khant Lin a 16 ans. Il est né avec une jambe droite atrophiée, mais il joue au foot depuis l'âge de 5 ans. Il vient même de faire gagner son équipe en marquant deux buts lors d'un tournoi local, à Yangon, au sud du pays. Très à l'aise avec sa béquille, il se déplace sur les terrains avec presque autant d'aisance que ses coéquipiers valides. "Quand je joue au football, j'oublie mes jambes et je joue comme une personne normale", explique-t-il.

4 000 victimes de mines entre 1999 et 2017

Malgré sa passion pour le ballon rond, il sait qu'il ne pourra jamais faire carrière dans le football professionnel. "Parce que je suis un joueur handicapé avec une béquille, il n'y aura pas de club de football où je pourrai jouer quand je serai adulte. Donc, même si j'adore jouer au football, je me concentre sur mon éducation et je joue au football juste pour le plaisir. J'espère devenir ingénieur en mécanique", confie-t-il. En Birmanie, près de 1 personne sur 50 souffre d'un handicap pour se déplacer. Beaucoup ont été victimes de mines antipersonnel. Entre 1999 et 2017, elles ont tué ou blessé plus de 4 000 personnes. 

Vous êtes à nouveau en ligne