Eurozapping : le Brexit, c'est maintenant

France 3

La mise en oeuvre officielle du Brexit va avoir des conséquences pour de nombreuses sociétés britanniques, comme le célèbre assureur Lloyd's.

Le géant britannique de l'assurance Lloyd's a décidé de déplacer une partie de ses activités en Belgique, à Bruxelles. "C'est une manière de sécuriser l'avenir de la Lloyd's. Une partie de nos activités se fait au sein de l'Union européenne, et nous voulons garder ces clients", déclare Inga Beale, sa présidente.

En Hongrie, une université de Budapest fondée par un milliardaire américain d'origine hongroise est menacée de fermeture par une nouvelle loi plus restrictive pour les établissements étrangers. "Nous avons trouvé des irrégularités, le programme n'est pas conforme", a déclaré le secrétaire d'État à l'Éducation.

Des journaux satyriques contre les "fake news"

Un collectif de journalistes ukrainiens a décidé de se mobiliser contre les "fake news" distillées par les Russes : reportages falsifiés ou photos truquées visant à déstabiliser l'Ukraine. "Les informations venant du Kremlin sont ridicules, mais certains y croient", affirme le présentateur du journal des "fausses nouvelles", qui souhaite combattre cette propagande par la satire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne