Entre le Royaume-Uni et l'UE, une amitié conflictuelle

FRANCE 2

Si le pays a fait son entrée dans la communauté en 1973, la relation a toujours été compliquée.

Dans la dernière Une du tabloïd Sun, on pouvait sentir toute la joie des eurosceptiques à l'annonce du Brexit. Un soleil radieux se levant sur une Grande-Bretagne enfin libre, avec le mot "adieu" écrit en trois langues... le message ressemble plus à un bras d'honneur qu'à un salut. Au cours de ses 43 ans de mariage avec l'Europe, le Royaume-Uni a toujours soufflé le froid et le chaud. À l'image d'un Winston Churchill faisant un jour l'apologie de l'unité européenne, avant d'exprimer au général De Gaulle que son pays préfèrera toujours "le grand large" à l'Europe.

Très critique

Dans les années 1980, c'est Margaret Thatcher qui exprime toute son animosité envers une Union qu'elle ne voit que comme un marché économique. Elle passera ses mandats à s'en prendre au porte-feuille européen, mais aussi sa défense ou l'organisation générale de l'UE. Le royaume dira ensuite non à l'espace Schengen, non à la monnaie unique. Pas étonnant aujourd'hui qu'il veuille reprendre le large.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne