EN IMAGES. "God save the UK" : les journaux européens s'inquiètent du rejet de l'accord sur le Brexit

La une du \"Sun\", le 16 janvier 2019, au lendemain du rejet de l\'accord sur le Brexit.
La une du "Sun", le 16 janvier 2019, au lendemain du rejet de l'accord sur le Brexit. ("THE SUN")

Les députés britanniques ont rejeté, mardi soir, le projet d'accord sur le Brexit conclu par Theresa May avec l'Union européenne. Au lendemain du vote, du Royaume-Uni à l'Allemagne en passant par la France et le Portugal, la presse s'inquiète des conséquences.

Theresa May a essuyé un échec cuisant, mardi 15 janvier, lorsqu'une large majorité de députés britanniques a rejeté l'accord sur le Brexit qu'elle avait négocié avec l'Union européenne. Les unes de nombreux titres de la presse britannique et internationale reviennent, mercredi, sur le résultat de ce vote, considéré comme la pire défaite d'un Premier ministre britannique depuis près d'un siècle. "L'accord de Theresa May a été anéanti par la Chambre des communes", estime le Financial Times, alors que le Sun assure que "l'accord de May sur le Brexit est aussi mort qu'un dodo", une expression qui signifie "tout à fait mort". Le dodo est une espèce d'oiseau éteinte depuis la fin du XVIIe siècle.

Theresa May a subi "une défaite historique", ajoutent le Times et le Guardian, qui rappellent que le texte a été rejeté avec un écart de 230 voix. Le Daily Telegraph et I voient même dans ce résultat une "humiliation" pour la Première ministre.

Plusieurs tabloïds évoquent par ailleurs la motion de défiance contre le gouvernement, déposée mardi soir par le leader de l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn. "Pas d'accord... Pas d'espoir... Pas de pistes... Pas de confiance", titre le Daily Mirror, alors que le vote doit avoir lieu à 19 heures locales, mercredi. "Elle se bat pour sa vie", dramatise le Daily Mail : Theresa May a peu de chances d'être renversée, selon le Guardian (en anglais), les conservateurs redoutant de voir le Labour remporter d'éventuelles élections générales anticipées.

"Un saut dans le vide"

Certains journaux européens s'inquiètent également des conséquences du vote britannique en une de leur édition du 16 janvier. "La défaite écrasante de May aggrave la crise du Brexit", estime le quotidien espagnol El Pais, quand La libre BelgiqueLes Echos et Le Figaro évoquent le "saut dans le vide" ou "dans l'inconnu" du Royaume-Uni.

                         
                          (EL PAIS)

               
                (LA LIBRE BELGIQUE)

   
    (LES ECHOS)

        
         (LE FIGARO)

Un brin moqueur, le quotidien allemand Frankfurter Rundschau publie une photo de l'humoriste britannique Rowan Atkinson (héros de Mr Bean) associée à une citation d'un "autre drame sans fin", la pièce Hamlet, de William Shakespeare. "Si folie il y a, elle a de la méthode", titre le journal, qui estime que "le Brexit n'a que des perdants, après le rejet de l'accord avec l'UE par la Chambre des communes". "God save the UK" ("Que Dieu protège le Royaume-Uni", en anglais) conclut le quotidien portugais Publico, en clin d'œil à l'hymne britannique God Save the Queen.

   
    (PUBLICO)

Vous êtes à nouveau en ligne