Ecosse : la Première ministre Nicola Sturgeon appelle à un second référendum sur l'indépendance avant 2021

Nicola Sturgeon au Parlement écossais, le 24 avril 2019. 
Nicola Sturgeon au Parlement écossais, le 24 avril 2019.  (ANDY BUCHANAN / AFP)

Les Ecossais s'étaient déjà prononcés sur l'indépendance de leur nation en septembre 2014 et le "non" l'avait emporté par peur de devoir quitter l'UE. Mais le Brexit a changé la donne. 

La perspective du Brexit fera-t-elle changer d'avis les Ecossais ? C'est ce sur quoi table le gouvernement écossais, qui a décidé d'introduire "prochainement" un projet de loi visant à organiser un nouveau référendum sur l'indépendance de l'Ecosse d'ici 2021, a déclaré, mercredi 24 avril, la Première ministre Nicola Sturgeon, cheffe du Parti national écossais (SNP).

Les Ecossais s'étaient déjà prononcés sur leur indépendance en septembre 2014, et le "non" l'avait emporté à 55%. Mais le SNP n'a pas quitté des yeux son objectif, s'appuyant sur les résultats du référendum sur le Brexit de juin 2016. L'Ecosse avait alors voté contre le Brexit à 62% contrairement au Royaume-Uni, qui a voté dans son ensemble à 52% pour une sortie de l'Union européenne.

Pour convaincre les Ecossais de rejeter l'indépendance en 2014, l'un des arguments avancés était le risque de se séparer, en même temps que du Royaume-Uni, de l'Union européenne. Quelques années plus tard, avec le Brexit, l'appartenance au Royaume-Uni contraint paradoxalement l'Ecosse à quitter l'UE.

Vous êtes à nouveau en ligne