Dordogne : le Brexit vu du village le plus anglais de France

FRANCE 3

À Eymet (Dordogne), les Britanniques installés ont peur de leur avenir à cause du Brexit.

Travail, couverture santé, retraite... les Britanniques installés en France s'interrogent. En Dordogne, où vivent plus de 7 000 Britanniques, le quotidien de ces derniers pourrait radicalement changer en raison du Brexit. Ils sont toujours dans le flou sur beaucoup de sujets. À Eymet, près de 20% des habitants sont originaires de Grande-Bretagne. C'est le village le plus anglais de France.

De nombreuses peurs

Ils ne peuvent pas cacher leur peine le jour où le Royaume-Uni quitte l'Union européenne. Si certains ont peur pour leur sécurité sociale ou leur pension de retraite, d'autres ne veulent pas perdre un business qu'ils ont mis longtemps à monter. C'est le cas de Terrie Simpson, agent immobilier. Elle va devoir multiplier les démarches pour assurer son avenir. "Ça fait 13 ans. On a commencé avec une seule agence. Aujourd'hui, on a 9 agences, je n'ai pas du tout envie de perdre mon business. Il faut que je fasse une demande de carte de séjour et après je vais faire la demande pour la nationalité française", explique-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne