DIRECT. Brexit : Theresa May présente aux députés le report de la sortie de l'UE au 31 octobre

La Première ministre britannique, Theresa May, au Parlement à Londres, le 10 avril 2019.
La Première ministre britannique, Theresa May, au Parlement à Londres, le 10 avril 2019. (MARK DUFFY / AFP)

La dirigeante conservatrice doit s'exprimer en début d'après-midi devant les élus pour défendre ce deuxième report, lié au rejet par les parlementaires, à trois reprises, du traité de retrait de l'UE qu'elle a négocié avec Bruxelles.

Rebelote. La Première ministre Theresa May revient, jeudi 11 avril, devant les députés britanniques pour leur expliquer ce qu'elle compte faire du temps imparti par l'Union européenne, qui a accepté la veille de repousser le Brexit jusqu'au 31 octobre. La dirigeante conservatrice doit s'exprimer vers 14h15, heure française, devant les élus pour défendre ce deuxième report, lié au rejet par les députés, à trois reprises, du traité de retrait de l'UE qu'elle a négocié avec Bruxelles.

Le report peut à tout moment être raccourci. Les 27 se sont mis d'accord, à l'issue d'un sommet tendu à Bruxelles, sur un report au 31 octobre, pour éviter un divorce sans accord, près de trois ans après le référendum de juin 2016. Le report peut à tout moment être raccourci si les députés britanniques votent l'accord de retrait de Theresa May.

Theresa May espère encore une sortie le 22 mai. La Première ministre britannique a accepté ce report, même si elle avait plaidé plus tôt pour un délai jusqu'au 30 juin seulement. "Nous pouvons encore sortir le 22 mai", et éviter ainsi de participer aux élections européennes débutant le lendemain, a insisté Theresa May, soulignant qu'il suffisait pour cela que les députés donnent leur feu vert au traité de divorce.

Une série de votes indicatifs. Ne perdant pas espoir de convaincre les députés, Theresa May s'est engagée à leur proposer une série de votes indicatifs sur la future relation qu'ils souhaitent avec l'UE après le Brexit. Mais elle devra dans tous les cas leur représenter tel quel le traité de retrait, l'UE ayant signifié son refus de le rouvrir.

 

Vous êtes à nouveau en ligne