DIRECT Brexit : "no deal" ou report prolongé ? L'Union européenne se prononce sur un nouveau délai à accorder à Londres

Des affiches pro- et anti-Brexit, près du Parlement, à Londres (Royaume-Uni), le 10 avril 2019.
Des affiches pro- et anti-Brexit, près du Parlement, à Londres (Royaume-Uni), le 10 avril 2019. (TOLGA AKMEN / AFP)

Le premier délai accordé par l'UE à Theresa May, jusqu'au 12 avril, n'a pas permis de mettre les élus britanniques d'accord. 

Nouveau suspense à Bruxelles. "Il y aura sans doute une extension mais de quelle durée et à quelles conditions ?", résume un diplomate européen. Le premier délai accordé par l'UE à Theresa May, du 29 mars au 12 avril, n'a pas porté ses fruits. La dirigeante britannique est donc de retour pour demander à ses pairs plus de temps pour rallier les députés britanniques à l'accord de sortie de l'UE. Les 27 membres de l'Union européenne devraient une nouvelle fois convenir d'un report du Brexit, assorti de conditions, et dont la durée reste à déterminer, lors d'un sommet extraordinaire, mercredi 10 avril. Objectif : éviter le "no deal".

Un report oui, mais jusqu'à quand ? Réunis en Conseil extraordinaire à Bruxelles, les 27 devraient surtout débattre de la longueur du report à accorder à Londres. Theresa May demande un report au 30 juin, mais plusieurs dirigeants européens penchent pour un horizon un peu plus lointain, assorti de conditions. 

Rencontre Macron-Merkel avant le sommet. Angela Merkel et Emmanuel Macron vont se retrouver avant le sommet de l'Union européenne ,pour trouver un compromis sur le délai à accorder au Royaume-Uni. La chancelière est prêter à céder un "délai raisonnable", même au-delà du 30 juin réclamé par Londres. Pour l'Elysée, un délai d'un an, évoqué à Bruxelles, "paraît trop long". Un report à "début 2020" est désormais considéré comme possible.

Un nouveau grand oral pour Theresa May. La Première ministre britannique devra convaincre ses pair de lui laisser plus de temps pour rallier les députés britanniques, qui ont déjà rejeté le texte trois fois. Elle commencera par rencontrer le président du Conseil européen Donald Tusk en tête à tête vers 17h30. Après l'intervention de Theresa May en début de sommet, les 27 se retrouveront entre eux pour décider.

Vous êtes à nouveau en ligne