DIRECT. Brexit : le chef de l'opposition réclame la démission immédiate de Boris Johnson

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, lors d\'une conférence de presse au siège de l\'ONU, à New York (Etats-Unis), le 24 septembre 2019.
Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU, à New York (Etats-Unis), le 24 septembre 2019. (SAUL LOEB / AFP)

La Cour suprême britannique a considéré, mardi, que la décision de Boris Johnson de suspendre les travaux parlementaires ne reposait sur aucune base légale.

"Il a été jugé que Boris Johnson avait trompé le pays." Le chef de l'opposition travailliste a promis, mardi 24 septembre, que la Chambre des communes demanderait des comptes au Premier ministre britannique, dont la décision de suspendre le Parlement a été jugée illégale par la Cour suprême. "Ce Premier ministre non élu doit démissionner maintenant", a déclaré Jeremy Corbyn. Suivez notre direct.

Une décision "illégale"Les onze juges ont décidé à l'unanimité que l'avis de Boris Johnson demandant à la reine de suspendre le Parlement pendant cinq semaines, jusqu'au 14 octobre, à deux semaines seulement du Brexit, était "illégal, nul et sans effet".

Boris Johnson "respectera" le jugement. Depuis New York, où il est en déplacement pour participer au sommet de l'ONU sur le climat, le Premier ministre a brièvement réagi au jugement de la Cour suprême britannique. Il a promis de le respecter, même s'il n'est "pas d'accord" avec la position des juges.

Reprise des travaux mercredi matin. Le président de la Chambre basse du Parlement britannique a, dans la foulée, invité les députés à reprendre leurs travaux dès mercredi à 11h30 locales. "J'ai demandé aux autorités de la Chambre de préparer non pas le rappel mais la reprise des travaux de la Chambre des communes", a déclaré John Bercow.

Vous êtes à nouveau en ligne