Brexit : vers la fin de la main-d'oeuvre européenne bon marché au Royaume-Uni ?

france 2

En Grande-Bretagne, Boris Johnson entend profiter du Brexit pour se débarrasser de la main-d'oeuvre bon marché européenne. Son gouvernement a annoncé que désormais, il n'ouvrirait la porte qu'aux travailleurs très qualifiés. Anne-Claire Coignard est en direct de Londres (Royaume-Uni).

Boris Johnson n'oublie pas ceux qui ont voté pour le Brexit, en vue de se débarrasser des travailleurs européens bon marché. "Très clairement, si ce projet voit effectivement le jour comme annoncé le 1er janvier 2021, cela risque d'être une révolution, car pour venir travailler au Royaume-Uni, les Européens auront besoin d'un visa. Boris Johnson propose un système à points. Pour obtenir ces points, et donc un visa, les candidats à l'emploi devront notamment prouver qu'ils parlent anglais, qu'ils ont des compétences spécifiques", explique Anne-Claire Coignard, en direct de Londres (Royaume-Uni).

Les entreprises britanniques inquiètes

Ce système risque de fait d'écarter les travailleurs européens les moins qualifiés, les moins rémunérés. "C'est un signal fort que Boris Johnson envoie à son électorat, mais c'est aussi un signal qui inquiète les entreprises. Beaucoup se demandent si cette main-d'oeuvre européenne bon marché sera remplacée par une main-d'oeuvre britannique aussi compétitive", conclut la journaliste.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne