VIDEO. Brexit : un vent de panique dans la finance

France 2

Au Royaume-Uni, l'inquiétude monte après que trois fonds d'investissement ont dû suspendre leurs activités, suite à des retraits massifs.

L'avertissement ce 5 juillet du gouverneur de la Banque d'Angleterre a glacé les milieux économiques. "Les risques annoncés sont déjà en train de se cristalliser. Le Royaume-Uni est rentré dans une période d'instabilité et d'ajustement, et la Banque d'Angleterre ne pourra pas totalement et immédiatement calmer les marchés", a-t-il déclaré à la presse.

"La Grande-Bretagne va souffrir"

Moins de deux semaines après le vote pour la sortie du royaume de l'UE, les grands groupes semblent sur le point de faire des annonces drastiques. C'est le cas de WPP, le géant mondial de la publicité, avec 180 000 employés. "La Grande-Bretagne va souffrir. Ce sera le résultat des conséquences du Brexit. On va se marginaliser, devenir plus isolé, à l'heure où le monde s'ouvre de plus en plus", a ainsi exprimé son directeur général.
Mais c'est du secteur financier et bancaire que sont venues les menaces les plus fortes : le fonds d'investissement Aviva et son homologue Standard Life, ont déjà gelé les comptes de leurs bénéficiaires, face à l'afflux des demandes de retraits d'argent. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne