Brexit : un imbroglio britannique

Les députés britanniques ont voté pour un report du Brexit tout en rejetant une sortie sans accord et excluant l’hypothèse d’un nouveau référendum. Dans la campagne britannique, l’incertitude demeure.

Le Brexit approche à grands pas, mais après trois jours de vote au Parlement, la situation est des plus incertaines. Dans cette petite ville du Kent (Royaume-Uni), l’exaspération est profonde. "Le peuple a voté, il a dit qu’il voulait sortir de l’union. Le gouvernement devrait faire ce que veut le peuple, mais il tergiverse. C’est ridicule. Ce qui se passe ici est une insulte au pays", témoigne un Anglais dans un bar.

Sortie de crise ?

Si les pro-Brexit sont en majorité dans la région, les hésitations des derniers jours sont assez incompréhensibles. "À quoi ça sert de voter ? Il devrait y avoir une feuille de route sur ce qu’il y a à faire ou ne pas faire", dit un homme. "Je suis frustré. De mon point de vue, au Royaume-Uni, tout prend trop de temps. La décision était de partir, alors, il faut partir", constate son voisin. L’idée d’un report est loin d’être une bonne nouvelle pour ces Anglais, et encore moins le signe d’une sortie de crise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne