Brexit : Theresa May propose un nouveau vote sur son accord d'ici le 20 mars

La Chambre des communes du Parlement britannique, le 13 mars 2019. 
La Chambre des communes du Parlement britannique, le 13 mars 2019.  (JESSICA TAYLOR / AFP)

Au lendemain du rejet de l'accord sur le Brexit conclu par Theresa May avec l'Union européenne, les députés britanniques ont rejeté mercredi la possibilité de sortir de l'Union européenne sans aucun accord.

Seize jours avant la date prévue du Brexit, c'est toujours l'incertitude au Royaume-Uni. Les députés britanniques ont rejeté, mercredi 13 mars, le principe d'une sortie de l'Union européenne sans accord le 29 mars, après avoir massivement retoqué la veille celui négocié par Theresa May. Au total, 312 députés ont voté contre une sortie sans accord, et 308 pour. Ce vote des députés n'écartera cependant pas le risque d'une rupture brutale des amarres, faute de pouvoir s'entendre sur la future relation qu'ils souhaitent avec Bruxelles. Theresa May a, de son côté, réagi en proposant un nouveau vote sur son accord de Brexit d'ici le 20 mars. S'il est adopté cette fois, Theresa May demandera aux dirigeants européens un court report du Brexit, jusqu'au 30 juin. S'il est recalé à nouveau, alors le report devra aller au-delà du 30 juin et impliquera que le pays organise des élections européennes en mai. Suivez les réactions à ce nouveau vote crucial sur franceinfo.fr.

Un autre vote jeudi. L'option du no deal maintenant exclue, le Parlement votera de nouveau jeudi, cette fois sur une proposition de report "limité" du Brexit. Les vingt autres Etats de l'UE devront toutefois donner leur accord à l'unanimité, et les dirigeants européens ont prévenu que toute demande en ce sens devrait être dûment justifiée.

L'accord de retrait n'est "pas négociable". Le président français Emmanuel Macron a rappelé mercredi que l'accord de retrait conclu entre le Royaume-Uni et l'Union européenne sur le Brexit n'était "pas négociable""Si un délai additionnel était demandé, il faudrait alors qu'on nous explique pourquoi faire (...) Ce ne peut être pour renégocier un accord que nous avons négocié durant de nombreux mois et dont nous avons dit qu'il n'était pas renégociable", a-t-il prévenu.

22h05 : Profitons de la mi-temps du match Barça-OL pour faire un point sur le front du Brexit. Que retenir de la soirée ?

• Les députés britanniques ont rejeté l'éventualité d'un Brexit sans accord. Pour le dire autrement, ils ont dit non à un no deal.

• La Première ministre britannique Theresa May propose, d'ici le 20 mars, un nouveau vote sur l'accord négocié avec l'Union européenne, accord qui a déjà été rejeté hier.

• Demain, les députés britanniques vont la demande d'un report de la date de sortie de l'Union européenne. Si le texte est adopté d'ici le 20 mars, "le gouvernement s'efforcera d'obtenir un accord avec l'Union européenne afin d'obtenir un report pour une période qui s'achèvera le 30 juin 2019", a précisé le président de la Chambre des Communes.

21h32 : Pour le travailliste Jeremy Corbyn, chef de l'opposition, le parlement britannique "doit maintenant prendre le contrôle" du Brexit après le rejet de l'accord négocié de Theresa May et le rejet d'un Brexit sans accord.

21h24 : "Si les Britanniques demandent un nouveau délai, cela peut être un délai technique pour mettre en œuvre une sortie (...) mais si un délai additionnel était demandé, il faudrait alors qu’on nous explique pour quoi en faire, et en particulier qu’il apporte quelque chose, et donc que ça ne soit pas pour renégocier un accord que nous avons déjà négocié", a notamment déclaré Emmanuel Macron, tout à l'heure.

21h23 : L'accord négocié par Theresa May avec l'Union européenne a été rejeté hier. C'est le seul accord sur la table et l'Union européenne, comme plusieurs dirigeants européens, ont réaffirmé que cet accord était non renégociable.

21h20 : La Première ministre britannique Theresa May propose, d'ici le 20 mars, un nouveau vote sur l'accord négocié avec l'Union européenne.

21h06 : La Première ministre britannique Theresa May estime qu'en l'absence d'accord, le Brexit pourrait être reporté pour une "période beaucoup plus longue".

21h04 : La Première ministre Theresa May rappelle que pour l'Union européenne, le seul accord disponible est celui qui a été négocié (et rejeté hier).

21h02 : Si Theresa May fait référence à une "majorité claire" contre un no deal, c'est parce qu'elle fait référence à l'adoption d'un amendement qui appelle le gouvernement à écarter un divorce sans accord peu importe le scénario (321 votes contre 278).

20h56 : Theresa May estime qu'un deuxième référendum pourrait avoir lieu, au risque qu'il n'y ait pas du tout de Brexit.

20h55 : La Première ministre britannique Theresa May estime qu'une "majorité claire" s'est dessinée pour exclure un Brexit.

20h51 : Les députés britanniques rejettent un amendement (le F) défendant l'éventualité d'un no deal contrôlé.

20h40 : Après avoir rejeté une sortie sans accord, les députés britanniques doivent voter, demain, la demande d'un report de la date de sortie de l'Union européenne. Pour l'instant, celle-ci est fixée au 29 mars.

20h32 : Un journaliste néerlandais résume parfaitement le sentiment des observateurs (et peut-être de nombreux Britanniques). "Les députés britanniques ont rejeté [hier] l'accord et maintenant rejettent le no deal. Je suis définitivement perdu dans le Brexit", écrit-il sur Twitter.

20h28 : Les députés britanniques devaient se prononcer sur l'éventualité d'un Brexit sans accord : 312 ont voté contre ce scénario et 308 ont voté en faveur de cette hypothèse. Tout ne s'est joué qu'à quatre voix.

20h27 : Je comprends pas, oui 312, non 308..... donc oui au No Deal ?!

20h24 : Si peu d'écart ! Ça en dit long sur le risque que sont prêts à prendre 308 députés. Je suis stupéfaite.

20h23 : C'est très serré...

20h20 : Les députés britanniques rejettent un Brexit sans accord à seulement 312 voix contre 308.

20h17 : Les députés britanniques sont de retour après avoir voté l'éventualité d'un Brexit sans accord, l'option appelée no deal. Pour suivre les résultats en direct et en vidéo, c'est par ici (et en anglais).

20h07 : Il est 20 heures, voici les principaux titres :

• Au lendemain du rejet de l'accord négocié par Theresa May, les députés britanniques se prononcent sur la possibilité de sortir de l'Union européenne sans aucun accord. Suivez la situation dans notre direct.

• Donald Trump annonce que tous les Boeing 737 Max 8 et Max 9 vont être cloués au sol aux Etats-Unis.

• Les Gones y croient ! Le FC Barcelone reçoit l'OL. En jeu : une place pour les quarts de la Ligue des champions. Suivez et commentez le match dans notre direct.

• Quarante-cinq conteneurs répertoriés comme contenant des matières dangereuses se trouvaient à bord du navire italien qui a coulé à 300 km à l'ouest des côtes françaises. Le navire contenait aussi 2 200 tonnes de fuel lourd.

20h00 : A l'Assemblée nationale, Laurent Nunez, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur, affirme que la coopération entre les services de renseignement en matière de lutte antiterroriste ne sera "pas impactée" par le Brexit.

19h58 : Il est très probable que les députés britanniques votent ce soir contre l'hypothèse d'un divorce sans accord, l'option appelée no deal. Si les députés excluent cette option, ils seront appelés à voter, demain, sur la demande d'un report de la date de sortie de l'Union européenne.

19h57 : Pour regarder en direct les événements au Parlement britannique, c'est par ici.

19h46 : Aux alentours de 20 heures, nous allons connaitre le résultat du vote des députés britanniques. Mais que votent-ils ? Ils se prononcent sur la possibilité de sortir de l'Union européenne sans aucun accord. C'est l'option dite du no deal. Ce scénario est le pire pour bon nombre d'observateurs et de spécialistes.

18h37 : "Si un délai additionnel était demandé, il faudrait alors qu'on nous explique pourquoi faire (...) Ce ne peut être pour renégocier un accord que nous avons négocié durant de nombreux mois et dont nous avons dit qu'il n'était pas renégociable."

Lors d'une conférence de presse avec son homologue kényan Uhuru Kenyatta à Nairobi, Emmanuel Macron a répété ce que déclarait l'Elysée hier soir.

18h05 : 18 heures. Faisons un point sur l'actualité :



Quarante-cinq conteneurs répertoriés comme contenant des matières dangereuses se trouvaient à bord du navire italien qui a coulé à 300 km à l'ouest des côtes françaises. Le navire contenait aussi 2 200 tonnes de fuel lourd.

Une personne est morte après avoir contracté la rougeole. Il s'agit du premier décès en France dû à cette maladie cette année, indique l'agence Santé publique France.

L'incertitude se poursuit, au lendemain du rejet historique de l'accord proposé par Theresa May. Les députés britanniques doivent voter ce soir pour ou contre un Brexit sans accord. En attendant, voici les scénarios qui attendent le Royaume-Uni.

Crise chez Boeing. Le Canada vient de rejoindre la liste des nombreux pays qui ont décidé de bannir de leur espace aérien les Boeing 737 Max, mis en cause après le crash d'un appareil en Ethiopie ce week-end. La compagnie Norwegian Air Shuttle a annoncé qu'elle allait réclamer des réparations financières à l'entreprise américaine.

16h29 : "Cher monsieur Tusk. Je vis en Grande-Bretagne. Je sais que nous sommes en train de quitter l'Union européenne mais je pense que nous devrions rester amis." Sophie, une jeune britannique de six ans, a envoyé un courrier à Donald Tusk pour lui faire part de sa tristesse alors que l'échéance du Brexit se rapproche. Et pour illustrer sa demande, la fillette a dessiné une licorne, raconte BFMTV.

14h30 : Avec beaucoup de retard, voici un point sur l'actualité de cet après-midi :



Après le rejet de l'accord proposé par Theresa May, l'incertitude se poursuit. Les députés britanniques débattent en ce moment avant de voter, ce soir, pour ou contre un Brexit sans accord. Voici les scénarios qui attendent le Royaume-Uni.

• ADP a été condamné à 225 000 euros d'amende dans l'affaire de l'effondrement d'un terminal à Roissy-Charles-de-Gaulle qui avait coûté la mort à quatre personnes en 2004. Il s'agit de la peine maximale.

La compagnie à bas coûts Norwegian Air Shuttle va réclamer des réparations financières à Boeing après la suspension de vol des 737 Max. Comme de nombreux pays, l'Agence européenne de sécurité aérienne a décidé de fermer l'espace aérien européen aux Boeing 737 Max. Davantage de détails dans notre article.

La pollution est responsable d'un quart des morts prématurées et des maladies dans le monde, selon un rapport de l'ONU, réalisé par 250 scientifiques de 70 pays.

14h19 : "Un Brexit sans accord serait une catastrophe pour notre pays."

L'ancien Premier ministre britannique David Cameron a répondu aux questions de Bloomberg sur le Brexit. Il a affirmé que Theresa May avait "toujours [s]on soutien".

13h55 : Bonjour cher @anonyme. Le vote sur le no deal devrait avoir lieu ce soir à 20 heures (heure de Paris), d'après cet agenda tweeté par une journaliste du Guardian.

13h50 : Quand doit avoir lieu le vote du parlement sur l'option du no deal?

13h29 : Vous avez du mal à comprendre les enjeux de ce vote sur le no deal ? Et que va-t-il se passer si les députés votent à nouveau contre, après avoir déjà rejeté l'accord proposé par Theresa May ? Notre journaliste Marie-Adélaïde Scigacz vous a préparé cette infographie sur les différents scénarios du Brexit.







13h15 : Après le rejet de son accord, hier, Theresa May s'apprête à vivre une nouvelle journée compliquée. Notre journaliste Louis Boy a brossé le portrait de la Première ministre britannique qui cristallise plus que jamais les critiques.

13h11 : Les débats reprennent au Parlement britannique avant le vote de ce soir sur le Brexit sans accord. Vous pouvez les suivre en direct, ici.





12h01 : Voici les principaux titres d'actualité à midi

La compagnie à bas coûts Norwegian Air Shuttle va réclamer des réparations financières à Boeing après la suspension de vol des 737 Max. L'Agence européenne de sécurité aérienne a décidé de fermer l'espace aérien européen aux Boeing 737 Max 8 et 9. Davantage de détails dans notre article.


La pollution est responsable d'un quart des morts prématurées et des maladies dans le monde, selon un rapport de l'ONU, réalisé par deux cent cinquante scientifiques de 70 pays.

L'incertitude se poursuit. A 17 jours de la date fixée pour le Brexit, les députés britanniques ont massivement rejeté l'accord de divorce avec l'Union européenne. Aujourd'hui, ils doivent s'exprimer sur le principe du no deal. Voici les scénarios qui attendent le Royaume-Uni.

En dépit de nombreuses réserves, l'Assemblée doit donner son feu vert aujourd'hui à la privatisation du groupe aéroportuaire français, dans le cadre de l'examen de la loi Pacte.Voici pourquoi cela provoque des inquiétudes.

11h26 : La livre sterling rebondit légèrement, ce matin, face à l'euro et au dollar, après le rejet la veille du traité du Brexit par le Parlement britannique. Le marché continue de tabler sur un report du Brexit.

09h57 : Les unes de nombreux titres de la presse britannique reviennent, ce matin, sur le résultat du vote contre l'accord de Brexit, considéré comme la pire défaite d'un Premier ministre britannique depuis près d'un siècle. Nous les avons recensées ici.





09h22 : "Il se peut que le no deal empêche tous les pêcheurs européens d'aller pêcher dans les eaux territoriales britanniques. Ce serait un drame parce que beaucoup de nos pêcheries pêchent dans ces eaux, et il n'y a pas du tout d'autre possibilité de report ailleurs. Donc, nous avons commencé à envisager des solutions sociales d'arrêt de bateaux".

Le ministre de l'Agriculture s'est exprimé, sur Sud Radio, sur les conséquences sur la pêche d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sans accord.

09h12 : En cas de no deal, le gouvernement britannique promet de réduire à zéro les droits de douane sur 87% des biens importés, signale The Guardian (en anglais). L'objectif est d'éviter "un choc des prix".

09h12 : Voici les principaux titres d'actualité à 9 heures :

L'incertitude se poursuit. A 17 jours de la date fixée pour le Brexit, les députés britanniques ont massivement rejeté l'accord de divorce avec l'Union européenne. Aujourd'hui, ils doivent s'exprimer sur le principe du no deal. Voici les scénarios qui attendent le Royaume-Uni.

En dépit de nombreuses réserves, l'Assemblée doit donner son feu vert aujourd'hui à la privatisation du groupe aéroportuaire français, dans le cadre de l'examen de la loi Pacte. Voici pourquoi cela provoque des inquiétudes.

Les Etats-Unis estiment qu'il n'y a pas de raison de clouer au sol le Boeing 737 MAX 8. Cette position tranche avec nombre de décisions prises dans le monde. L'Agence européenne de sécurité aérienne, par exemple, a décidé de fermer l'espace aérien européen aux Boeing 737 Max 8 et 9. Davantage de détails dans notre article.


Le cardinal australien George Pell, ancien numéro trois du Vatican tombé en disgrâce, a été condamné à six ans de prison pour viol et agressions sexuelles contre deux enfants de chœur.


07h50 : Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et financières, assure dans les "4 vérités" sur France 2 que l'Europe se prépare à un "no deal".

06h50 : L'accord négocié entre Theresa May et l'Union européenne a été massivement rejeté hier par les députés britanniques. La situation chaotique du Royaume-Uni est à la une de Libération.


Vous êtes à nouveau en ligne