Brexit : quelles conséquences pour les ressortissants expatriés ?

FRANCE 2

En France, des centaines de milliers de personnes sont directement concernées par le Brexit, pour lequel un accord a été trouvé entre l'Union européenne et le Royaume-Uni, jeudi 17 octobre. Les précisions du journaliste François Beaudonnet sur le plateau de France 2.

Quelles conséquences le Brexit pourrait-il avoir sur les expatriés britanniques en France et les Français au Royaume-Uni ? "On estime qu'il y a 160 000 citoyens britanniques installés en France, le quart d'entre eux en région Nouvelle-Aquitaine, et en particulier en Dordogne où, on le sait, ils ont fait revivre des villages entiers. À l'inverse, il y a 300 000 Français qui vivent outre-Manche, surtout à Londres (Royaume-Uni), où ils sont 200 000, ce qui fait de Londres une ville française aussi grande que Brest (Finistère), par exemple", explique le journaliste François Beaudonnet sur le plateau du 13 Heures.  

3 000 Britanniques ont demandé la nationalité française 

Quelles sont les principales inquiétudes de ces expatriés à l'heure du Brexit ? "Des deux côtés de la Manche, c'est la même peur : les expatriés ont peur que le Brexit les force à rentrer chez eux, mais on peut les rassurer, car ce ne sera pas le cas. Même en cas de Brexit sans accord, ils pourront rester dans leur pays d'adoption sans titre de séjour jusqu'à au moins fin 2020. Ensuite, pour les Français d'outre-Manche, il suffit de faire une demande de 'settled status' auprès du ministère de l'Intérieur britannique, et ils pourront rester cinq ans au minimum. Même chose pour les Britanniques qui vivent en France : ils se rendent sur le site brexit.gouv.fr. Il est à noter que l'an dernier, des citoyens britanniques vivant dans l'Hexagone avaient pris les devants. 3 000 d'entre eux ont déjà demandé la nationalité française."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne