Brexit : l’UE pourrait repousser la date de sortie du Royaume-Uni

France 3

Après le rejet de l'accord sur le Brexit par les députés du Royaume-Uni mardi 15 janvier, l'Union européenne a réagi le soir même.

Pour les 27 pays de l'Union européenne, "le mur se rapproche", c'est-à-dire le risque d'un Brexit désordonné, affirme Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne. Jusqu'au bout, les Européens ont tenté de donner un petit coup de pouce à Theresa May. Ils proposent de négocier rapidement un traité de libre-échange avec Londres, mais aussi éventuellement de repousser la date de la sortie du Royaume-Uni prévue le 29 mars. Une idée soutenue par Emmanuel Macron.

Un Brexit annulé ?

Pas question en revanche de faire des concessions majeures sur la frontière nord-irlandaise. Un élément au moins est clair : il n'y a pas de majorité chez les députés britanniques pour une sortie brutale sans accord. Ce qui fait dire à Donald Tusk, le président du Conseil européen, que "le courage est maintenant de choisir la seule solution positive". Autrement dit : rester membre de l'UE.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne