Brexit : les pêcheurs bretons inquiets face à la menace d'un "no-deal"

FRANCE 2

Les pêcheurs bretons sont inquiets face à la menace d'un Brexit sans accord. Dans ce cas, les eaux britanniques pourraient être interdites aux marins français.

Les marins-pêcheurs bretons sont inquiets. Ils réalisent 95% de leur pêche dans les eaux britanniques. En cas de Brexit sans accord, ils craignent être interdits de pêche dans ces eaux. Gwendal Boezennec, capitaine de bateau, explique : "Les bateaux seront plus concentrés sur des zones, il y aura plus de monde". Il prédit un "joyeux bordel". L'enjeu ? Une zone de pêche bien précise entre la France et l'Angleterre.

Le risque de nouvelles tensions

De nouvelles tensions entre pêcheurs risquent de se reproduire. En août dernier, des marins normands avaient tenté d'empêcher les Anglais de pêcher des coquilles Saint-Jacques dans les eaux françaises. Pour éviter d'en arriver là, l'Europe pourrait proposer aux bateaux privés de pêche une compensation à condition que le navire reste à quai. Mais Dominique Thomas, armateur, estime que les pêcheurs n'ont pas "acheté les bateaux pour qu'ils restent dans le bassin le long du quai". La Bretagne est la première région d'exportation de pêche en France, la filière emploie 16 570 personnes. Tout un secteur qui regarde avec angoisse les côtes anglaises.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne