Brexit : les détails de l'accord

FRANCE 2

Un nouvel accord de Brexit a été conclu entre le Royaume-Uni et l'Union européenne à Bruxelles (Belgique) et signé ce jeudi 17 octobre par les 27. Il évite d'instaurer une frontière entre l'Irlande, qui fait partie de l'Union européenne, et l'Irlande du Nord, qui fait partie du Royaume-Uni. 

Boris Johnson a fait personnellement le voyage jusqu'à Bruxelles (Belgique), jeudi 17 octobre au matin, pour régler les derniers détails de l'accord. La fumée blanche était attendue dans la nuit, l'annonce est finalement tombée à la mi-journée. Le Premier ministre britannique est visiblement très satisfait. "Je crois que c'est un très bon accord, à la fois pour l'Europe et pour le Royaume-Uni", déclare-t-il face à la presse. Le ton n'est pas tout à fait le même pour Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, qui, bien que "satisfait d'avoir trouvé un accord", se dit "triste que le Brexit ait lieu". Cet accord résout, selon Bruxelles et Londres, le problème de la frontière irlandaise. Pas de retour d'une frontière terrestre, mais à la place, une frontière en mer d'Irlande, invisible, censée réguler l'accès au marché européen.  

Les marchandises plus ou moins taxées selon leur destination 

La province britannique d'Irlande du Nord qui sortira de l'Europe, comme le Royaume-Uni, devra néanmoins respecter les règles douanières européennes. Dans le cas d'un t-shirt en provenance de Londres (Royaume-Uni) acheminé par bateau : les taxes et la TVA européenne s'appliquent par défaut. Ces taxes sont remboursées si le t-shirt reste en Irlande du Nord, sur le marché britannique. Elles s'appliquent en revanche si le t-shirt est vendu en République d'Irlande, en territoire européen. Pour les experts, cela impliquera des contrôles dans les ports et une traçabilité complexe des marchandises. Cet accord, présenté comme celui de la dernière chance, sera soumis au vote des députés britanniques samedi. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne