Brexit : le prochain Premier ministre britannique sera une femme

Les deux candidates au poste de Premier ministre britannique, Andrea Leadsom, le 3 juillet 2016, et Theresa May, le 22 février 2016, à Londres.
Les deux candidates au poste de Premier ministre britannique, Andrea Leadsom, le 3 juillet 2016, et Theresa May, le 22 février 2016, à Londres. (CHRIS J RATCLIFFE / AFP)

La succession de David Cameron se jouera entre la ministre de l'Intérieur eurosceptique, Theresa May, et la secrétaire d'Etat à l'Énergie pro-Brexit, Andrea Leadsom.

Pour la première fois depuis Margaret Thatcher, le Royaume-Uni sera bientôt dirigé par une femme. La succession du Premier ministre britannique David Cameron, qui a annoncé sa démission au lendemain du référendum sur le Brexit, se jouera entre deux femmes : la ministre de l'Intérieur, Theresa May, et la secrétaire d'Etat à l'Énergie, Andrea Leadsom, pro-Brexit. Elles ont été retenues par les députés conservateurs, qui ont voté jeudi 7 juillet.

Eurosceptique notoire, même si elle avait rejoint le camp du maintien dans l'UE, la première a obtenu 199 voix sur 329. La seconde, 84 voix. L'autre candidat pro-Brexit, le ministre de la Justice, Michael Gove, a été éliminé après n'avoir obtenu que 46 voix. Les deux candidates seront départagées par un vote par correspondance des 150 000 adhérents du Parti conservateur au cours de l'été, et le nom de la gagnante sera annoncé le 9 septembre.

La future Première ministre britannique aura la lourde tâche d'entamer les négociations de sortie de l'Union européenne. Ce processus devrait durer plusieurs années et son issue demeure incertaine. L'éventualité d'une annulation est même caressée par certains.

Vous êtes à nouveau en ligne