Brexit : la tension monte entre le Royaume-Uni et l'Europe

France 3

Le bras de fer n'en finit plus entre l'Europe et le Premier ministre britannique Boris Johnson au sujet de l'accord du Brexit. La tension est extrême, rapporte France 3 le vendredi 16 octobre. 

Jusqu'au bout, dans la négociation autour de l'accord du Brexit avec l'Europe, Boris Johnson brandit la menace du "no deal". "Boris Johnson voulait mettre la pression, montrer qu'il n'a pas peur dans ce rapport de force qui s'éternise, indique le journaliste Mathieu Boisseau, en direct de Londres (Royaume-Uni). Il a déclaré : 'Puisque l'Union européenne refuse de négocier, nous devons nous préparer à un scénario à l'Australienne'. C'est l'expression utilisée ici pour désigner un 'no deal', un Brexit dur, un Brexit sans accord, dans lequel les droits de douane très importants fixés par l'organisation mondiale du commerce pourraient s'appliquer".

"Boris Johnson estime que les propositions européennes sont inacceptables"

Les points de désaccord sont les mêmes depuis plusieurs mois : d'abord, la pêche, l'accès aux eaux britanniques pour les pêcheurs européens, et notamment, pour les pêcheurs français. "Puis il y a les règles de la concurrence, autrement dit est-ce que le Royaume-Uni pourra subventionner ses entreprises et ses industries après le Brexit et les rendre donc beaucoup plus compétitives que leurs rivales européennes ?, reprend le journaliste. Pour l'instant, Boris Johnson estime que les propositions européennes sont inacceptables et menace plus que jamais de claquer la porte des négociations". Cependant, le contact n'est pas rompu, car le Royaume-Uni est toujours disposé à discuter, mais seulement si l'Union européenne change fondamentalement son approche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne