Brexit : la suspension du Parlement jugée illégale par la Cour suprême britannique

FRANCE 2

La Cour suprême de Grande-Bretagne a jugé illégale la suspension du Parlement pendant près d'un mois demandé par Boris Johnson. Doit-on s'attendre à de nouvelles élections ?

Boris Johnson souhaite de nouvelles élections en Grande-Bretagne. La Cour suprême britannique a jugé illégale sa décision de suspendre le Parlement jusqu'au 14 octobre. Mardi 24 septembre, l'opposition a appelé à la démission du Premier ministre. "Les députés, demain [mercredi 25 septembre], vont retourner à Westminster et donc ils vont reprendre leur chemin, ils vont essayer à nouveau de contrecarrer les plans de Boris Johnson. Et leur priorité (...) c'est d'obtenir un nouveau report du Brexit", rapporte le journaliste Arnaud Comte depuis Londres (Royaume-Uni).

Bras de fer ou dialogues de sourds au Parlement

Mais Boris Johnson signe et persiste pour une sortie le 31 octobre prochain. "Le bras de fer va continuer dès demain, ou plutôt le dialogue de sourds diront certains", conclut Arnaud Comte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne