Brexit : la Commission européenne n'exclut pas une prolongation de la transition

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, lors d\'une session pléniaire à Strasbourg, le 18 décembre 2019.
Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, lors d'une session pléniaire à Strasbourg, le 18 décembre 2019. (PHILIPP VON DITFURTH / DPA / AFP)

La présidente de l'institution, Ursula von der Leyen, s'est dite "très inquiète" face au peu de temps restant pour parvenir à un accord. 

Encore un peu plus de délais. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, doute que le Royaume-Uni et les Vingt-Sept aient le temps nécessaire pour parvenir à un accord sur leurs futures relations d'ici à la fin de l'année prochaine, et se prononce vendredi 27 décembre dans Les Echos en faveur d'un réexamen de la durée de la transition.

"Je suis très inquiète devant le peu de temps dont nous disposons. Il ne s’agit pas seulement de négocier un accord de libre-échange, mais de nombreux autres sujets", souligne-t-elle dans l'interview accordée au quotidien économique. Le Brexit est fixé au 31 janvier prochain. Commencera alors une période de transition courant jusqu'au 31 décembre 2020 censée permettre aux deux parties de s'entendre sur les modalités de leur future relation, notamment commerciale.

Boris Johnson opposé à une prolongation 

Dans l'intervalle, les règles européennes continueront de s'appliquer au Royaume-Uni. Fort de son triomphe aux élections générales anticipées du 12 décembre dernier, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a exclu de prolonger cette transition et l'a fait voter par la nouvelle Chambre des communes, mais Ursula von der Leyen doute qu'il soit possible de tenir ce calendrier.

"Il me semble que, des deux côtés, nous devrions nous demander sérieusement si toutes ces négociations sont faisables en si peu de temps", indique-t-elle. Je crois qu'il serait raisonnable de faire le point en milieu d’année et, si nécessaire, de s’entendre sur une extension de la période de transition." 

Vous êtes à nouveau en ligne