VIDEO. Brexit : la colère gronde contre Boris Johnson

FRANCE 3

Le Premier ministre britannique a décidé mercredi 28 août de suspendre le Parlement pendant un mois, et ce juste avant la date de sortie de l'Union européenne, provoquant des manifestations au Royaume-Uni.

C'est un coup de force qui ne passe pas. La décision mercredi 28 août de Boris Johnson de suspendre le Parlement pendant un mois, deux semaines avant la sortie prévue de l'Union européenne, a provoqué une levée de boucliers au Royaume-Uni. Très vite, des milliers de personnes ont convergé vers le quartier des institutions à Londres (Royaume-Uni). "Nous devons lutter pour nos droits. La démocratie est importante", explique une manifestante.  

Plus d'un million de signatures en ligne 

Jeudi à la mi-journée, une pétition en ligne contre la suspension du Parlement avait recueilli plus de 1,3 million de signatures. Décrié jusque dans son camp, Boris Johnson assure qu'il y aura "amplement le temps" pour les députés de discuter du Brexit. "La première chose que nous ferons, c'est légiférer pour essayer d'empêcher ce qu'il fait", a indiqué Jeremy Corbyn, chef de l'opposition travailliste. Les députés ont jusqu'au 9 septembre pour trouver une solution.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne