Brexit : l'Union européenne se prépare à des négociations complexes

France 2

En plus de soixante ans de construction européenne, c'est la première fois qu'un pays membre quitte le navire. Une période difficile s'annonce pour Bruxelles.

"Personne n'avait le cœur à la fête ici, hier, car la période n'est pas très réjouissante", raconte Valéry Lerouge en direct de Bruxelles, en Belgique, au lendemain de la rupture officielle entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. Les pays membres vont en effet devoir relever de nombreux défis. "D'abord, il va falloir négocier âprement la future relation entre le Royaume-Uni et l'Union européenne à 27 : des milliers d'accords à réécrire dans tous les secteurs. Boris Johnson entend le faire d'ici la fin de l'année. Rien de moins sûr, selon les diplomates ici", détaille le journaliste de France 2.

Comment financer les nouvelles priorités de la Commission européenne

"Et puis, les 27 vont devoir rester soudés, ils vont devoir étouffer les velléités de certains qui seraient peut-être tentés de suivre le Royaume-Uni. Et ils vont devoir régler d'abord un problème d'argent, car en quittant le navire, Londres prive l'Union européenne de 13 milliards d'euros par an. Il va falloir décider ce sur quoi on rogne et comment on finance les nouvelles priorités de la Commission européenne. Autant dire que les négociations s'annoncent complexes et ardues au sein même des 27", conclut Valéry Lerouge.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne