Brexit : l'inquiétude des viticulteurs

FRANCEINFO

 Les viticulteurs et leurs consommateurs redoutent qu'un Brexit sans accord entraîne une augmentation des taxes et des tarifs.

Andy Cook est un Viticulteur britannique installé dans les Pyrénées-Orientales depuis 13 ans. Il exporte des vins au Royaume-Uni. Comme beaucoup de compatriotes, il s'inquiète d'un possible Brexit sans accord qui aurait pour conséquence des droits de douane supplémentaires.

En 2018, la Grande-Bretagne a importé pour 1,3 milliard d'euros de vins et spiritueux français. C'est le deuxième importateur derrière les États-Unis.

Trouver de nouveaux débouchés

Afin de se préparer au mieux, les vignerons se lancent sur de nouveaux marchés. "Cette année, on a trouvé des marchés grâce aux salons professionnels en Russie et en Chine", explique Andy Cook.

Les consommateurs britanniques se préparent en venant faire des stocks de vin. Andy Cook, qui possède une carte de séjour longue durée, envisage de demander la nationalité française si nécessaire.

Vous êtes à nouveau en ligne