Brexit : l'Angleterre et l'Union européenne, une histoire de divorce

France 2

La date du 31 octobre 2019 devait être celle de la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne. Un divorce qui divise profondément les Britanniques, mais le feuilleton du Brexit ne date pas d'hier. Le Royaume-Uni a toujours conservé un pied dans l'Europe et un pied à l'extérieur.

Entre Londres et le continent, c'est une histoire tourmentée. En 1946, Churchill en fait l'aveu à De Gaulle : "Entre l'Europe et le grand large, nous choisirons toujours le grand large", disait-il. Dans les années 60 déjà, la société britannique est profondément fracturée entre les "pro" et les "anti" marché commun. Et à peine sont-ils entrés dans l'Europe, que les Britanniques votent par référendum pour décider d'en sortir.

Un pied dans l'Europe et un pied à l'extérieur

En 46 ans de mariage, Londres n'aura cessé de faire des infidélités à l'Europe. Non à la libre circulation des personnes, non à l'Euro, les Anglais sont à la fois dedans et dehors. Lors d'une consultation en 2016 sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne, les Britanniques claquent la porte de l'Europe. Près de 52%, soit 17 millions de personnes, votent pour quitter l'Union. Les députés britanniques ont approuvé mardi 29 octobre la tenue d'élections législatives anticipées, comme le souhaitait Boris Johnson. Mais l'issue du scrutin pourrait influencer - voire bouleverser - les conditions du divorce entre Londres et Bruxelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne