Brexit : faut-il s’attendre à des difficultés à la frontière française ?

Brexit : faut-il s’attendre à des difficultés à la frontière française ?

Calais (Pas-de-Calais) est l’une des portes d’entrée entre la France et la Grande-Bretagne, avec son port d’où partent les ferries et l’entrée du tunnel sous la Manche. Alors, comment la sortie définitive du pays de l’Union européenne y est-elle accueillie ?

Vendredi 1er janvier, premier jour du divorce entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, à Calais (Pas-de-Calais), l’une des portes d’entrée entre l’île et la France, l’ambiance est particulière vendredi matin. Le retour des contrôles douaniers, notamment, inquiète. "Cela va-t-il créer des embouteillages, des files d’attente interminables ? Selon les autorités françaises, ce ne sera pas le cas, car 40 millions d’euros ont été investis pour créer des infrastructures", explique la journaliste de France Télévisions, Anaïs Hanquet, en direct de la ville portuaire.

1% des camions contrôlés

Le personnel douanier a également été renforcé et un nouveau système a été mis en place. Désormais, les routiers anglais doivent déclarer leur cargaison sur le web avant de partir. "En fonction de ces données, certains camions pourront passer la frontière sans problème, d’autres devront passer par les douanes. Les autorités ont garanti que seulement 1% des camions environ seront contrôlés", conclut Anaïs Hanquet. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne