Brexit : des zones de pêche désormais fermées aux navires français

Les pêcheurs français n'ont plus accès aux eaux de l'île de Guernesey dans la Manche depuis la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne vendredi 31 janvier et s'attendent à une baisse de leur activité.

Le Brexit a à peine eu lieu qu'il crée déjà des difficultés pour les pêcheurs français. Sorti de l'Union européenne vendredi 31 janvier à minuit, le Royaume-Uni bloque désormais l'accès à ses eaux poissonneuses. Les pêcheurs bretons et normands ne peuvent plus jeter leurs filets au large de l'île anglo-normande de Guernesey. "Cela met en péril notre métier. Cela va être difficile pour des entreprises d'y arriver", reconnait un marin. Avant de poursuivre : "j'espère qu'il y aura toujours une cohabitation possible avec les Anglais".

Autorisations individuelles

Dans ces eaux poissonneuses particulièrement riches, certains pêcheurs réalisent jusqu'à 80% de leur pêche. Cette suspension temporaire inquiète la profession. Elle concerne 140 bateaux français. Le Royaume-Uni délivrera des autorisations individuelles. Celles-ci sont à l'étude. La tension est vive puisque les marins britanniques peuvent encore débarquer et vendre en France. À terme, un millier d'emplois est potentiellement en péril sur les côtes françaises.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne