Brexit : Campagnes suspendues après le meurtre d'une députée pro-européenne

France 2

Alors que les motivations du meurtrier ne sont pas encore connues, les campagnes ont été suspendues.

Après cet assassinat survenu ce jeudi 16 juin la grande interrogation concerne les motivations du tueur : y avait-il un mobile politique ? Loïc de la Mornais, en direct de Londres (Royaume-Uni) explique que la police n'a pas voulu se prononcer à ce sujet pour le moment, mais que plusieurs témoignages rapportent que l'homme aurait crié "Britain First" avant d'attaquer la députée, un cri de ralliement des nationalistes "très pro Brexit et très anti Europe".

Campagnes suspendues

"C'est du jamais vu" dans le débat politique, explique le journaliste qui rappelle qu'il est "très rare d'avoir des gens qui portent des armes ici, encore plus rare qu'en France." Ce meurtre a d'ores et déjà eu des répercussions sur la campagne autour du maintien dans l'Union européenne, les campagnes des deux camps sont suspendues. Et si l'enquête fait apparaître des motivations politiques, l'impact sur le referendum jeudi prochain sera "indéniable."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne