Brexit : Calais se rêve en eldorado des Britanniques

France 3

Après le Brexit, la maire de Calais (Pas-de-Calais) s'est offert une page de publicité dans un journal outre-Manche. Elle y vante la qualité de vie pour les touristes et les avantages financiers pour les chefs d'entreprise.

Du sable fin, du vin et des moules-frites en terrasse. Brexit ou pas, les touristes anglais profitent cette année encore des plages calaisiennes. "La météo est agréable. Il fait chaud, les gens sont sympas et la nourriture est vraiment bonne", se réjouit un vacancier. Cette image, Calais veut la promouvoir de l'autre côté de la Manche. La maire, Natacha Bouchart, a déboursé 5 000 euros pour une lettre ouverte dans un journal anglais.

Une main tendue

Elle propose aux Britanniques de les accueillir et parle "d'une main tendue". Une déclaration d'amour surprenante après des mois de conflits, entre Calais et l'Angleterre, sur la gestion des migrants. Mais aujourd'hui, la mairie de Calais espère, elle aussi, profiter du Brexit et accueillir des entreprises anglaises, car les terrains ne manquent pas. La mairie rêve d'entreprises et de particuliers qui viendraient vivre à Calais tout en travaillant en Angleterre. Principal argument : le prix de l'immobilier quasiment deux fois moins cher ici.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne