Brexit : Boris Johnson face au Parlement

France 2

Boris Johnson va devoir faire face à la fronde du Parlement, mardi 3 septembre, dont une partie des parlementaires s'oppose à un Brexit sans accord.

C'est une semaine intense qui s'ouvre au Parlement britannique puisque les députés ont quelques jours avant la suspension programmée des débats pour contrecarrer les plans de Boris Johnson, le nouveau Premier ministre. Finalement, la menace vient de l'intérieur, de certains députés conservateurs, qui entendent légiférer pour demander à Boris Johnson un nouveau report du Brexit par crainte d'une sortie sans accord.

Trouver un nouvel accord

Et la menace est telle que le Premier ministre a pris la parole lundi 2 septembre depuis le 10 Downing Street. Il a appelé ses députés à le suivre, à avancer et à ne surtout pas couper les deux jambes aux négociations, expliquant que les discussions avec Bruxelles, justement, avaient progressé ces trois dernières semaines et qu'un nouvel accord était toujours possible. Boris Johnson a par ailleurs démenti les rumeurs d'éventuelles élections anticipées, indique depuis Londres Arnaud Comte, le correspondant de France 2 au Royaume-Uni.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne