Brexit : Airbus met la pression sur la Grande-Bretagne

France 2

Alors que des milliers de partisans de l'Union européenne ont manifesté samedi 23 juin à Londres, le constructeur aéronautique a tiré un sérieux coup de semonce à destination de la Grande-Bretagne.

L'avionneur européen Airbus met directement la pression sur le gouvernement britannique dans l'optique du Brexit, voté par le peuple du Royaume-Uni lors d'un référendum en 2016. "S'il n'y a pas d'accord, nous envisageons sérieusement de geler nos investissements et nous réexaminerons notre présence en Grande-Bretagne", explique Katherine Bennett, vice-présidente de la filiale britannique d'Airbus.

Près de 9 milliards d'euros pour l'économie britannique

Les enjeux sont colossaux, outre-Manche, Airbus dispose de 25 sites, emploie 14 000 personnes et en fait travailler indirectement plus de 100 000 par le biais d'emplois de sous-traitance. Un apport de près de 9 milliards d'euros pour l'économie britannique. Des menaces qui inquiètent beaucoup chez nos voisins, qui fabriquent notamment les ailes de certains modèles d'avions construits par Airbus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne