Brexit : à Bruxelles, les députés britanniques ne savent pas s'ils doivent quitter leur bureau

FRANCE 2

Un sommet européen extraordinaire décidera, mercredi 10 avril, d'accorder ou non un report du Brexit après les élections européennes. Les députés britanniques qui siègent à Bruxelles et Strasbourg sont au bord de la crise de nerfs.

C'est le grand déménagement au Parlement européen (Bruxelles, Belgique). Les 73 eurodéputés britanniques étaient supposés faire place nette en même temps que le Brexit, mais sans attendre la fin du feuilleton, l'écologiste Jean Lambert fait ses cartons. "L'idée que personne ne prendra ma place ici me rend triste et en colère", confie-t-elle.

Les pro-Brexit ne sont pas pressés

À l'étage des députés conservateurs, c'est la même incertitude. Charles Tannock a néanmoins vidé lui aussi son bureau, mais continue de siéger au Parlement. Il se dit dépité par l'image renvoyée par son pays. À la surprise générale, les députés du parti du Brexit ne semblent pas les plus pressés de quitter Bruxelles. Nathan Gill, lui, n'a pas encore fait ses cartons, son bureau est encore intact. Il n'est pas encore certain que les Britanniques votent pour les européennes mais ils n'auront pas le choix s'ils ne sont pas sortis d'ici au 22 mai.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne