La France rappelle son ambassadeur en Italie : "C'est une manifestation de mauvaise humeur de notre part", déclare la ministre Nathalie Loiseau

La ministre chargée des Affaires européennes Nathalie Loiseau le 6 février 2019 au palais de l\'Élysée à Paris.
La ministre chargée des Affaires européennes Nathalie Loiseau le 6 février 2019 au palais de l'Élysée à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

La ministre chargée des Affaires européennes a réagi jeudi sur franceinfo.

"Nous avons demandé à notre ambassadeur [à Rome] de revenir à Paris pour consultation, pour quelques jours, parce qu'il y a eu de la part d'un membre du gouvernement italien un comportement que nous avons considéré comme inhabituel, inamical, et qui vient après une série de déclarations officielles italiennes, dont nous avons du mal à comprendre en quoi elles aident la relation franco-italienne", a indiqué Nathalie Loiseau, la ministre chargée des Affaires européennes, à franceinfo jeudi 7 février.

Une décision temporaire, mais symbolique, insiste la ministre : "C'est donc une manifestation de mauvaise humeur de notre part, nous souhaitons que les conditions soient réunies pour qu'il y ait, au niveau des gouvernements français et italien, une relation de confiance et d'amitié comme il y a entre la population française et la population italienne."

Décision rare

"Il n'est pas fréquent de rappeler un ambassadeur entre pays membres de l'Union européenne, mais le comportement et les propos tenus ne sont pas fréquents non plus. Ce que je souhaite, c'est que les conditions soient réunies pour que l'on reprenne un dialogue normal, respectueux de nos différences. Nous n'avons pas les mêmes choix politiques que la Ligue de Matteo Salvini, ou que le Mouvement 5 étoiles de Luigi di Maio, mais que chacun fasse prévaloir la préoccupation qui consiste à s'occuper des affaires de son pays, du bien-être de sa population et de faire en sorte d'avoir de bonnes relations avec ses voisins", a-t-elle ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne