L'Espagne qui assure la présidence tournante de l'UE va se faire le chantre de cette Europe

personnes marchant en dessous de l\'oeuvre de l\'artiste espagnol,Daniel Canovar, le 5/01/2010
personnes marchant en dessous de l'oeuvre de l'artiste espagnol,Daniel Canovar, le 5/01/2010 (AFP/Georges Gobet)

Le ministre espagnol de la culture a indiqué mardi à Bruxelles vouloir "renforcer la culture et l'identité européenne".Parallèlement le plasticien espagnol Daniel Canogar a présenté "Travesias", un écran ondulé long de 33 mètres et large de 1,65 placé dans le hall du Justus Lipsus,le bâtiment de Bruxelles où se retrouvent les ministres européens.

Le ministre espagnol de la culture a indiqué mardi à Bruxelles vouloir "renforcer la culture et l'identité européenne".

Parallèlement le plasticien espagnol Daniel Canogar a présenté "Travesias", un écran ondulé long de 33 mètres et large de 1,65 placé dans le hall du Justus Lipsus,le bâtiment de Bruxelles où se retrouvent les ministres européens.

Sur l'écran de "Travesias", composée de milliers d'ampoules lumineuses, des figures humaines défilent dans un mouvement perpétuel à huit mètres de hauteur. Daniel Canogar, âgé de 45 ans, explique qu'il a "commencé par observé l'espace" où se trouve son oeuvre "et le trafic constant de milliers de personnes". Pour l'artiste, le défilé de figures "est une métaphore de la transition constante de l'Union européenne".

De son côté, Angeles Gonzalez-Sinde, la ministre espagnole de la Culture, a annoncé que l'objectif du programme culturel de la présidence espagnole serait de "renforcer la culture et l'identité européennes". Elle a également souhaité que "la culture numérique" soit encouragée pendant la présidence espagnole.

Elle souhaite que les pays de l'UE préparent "une doctrine commune" face au géant américain de l'internet Google. Pour elle, il faut "élever le rôle de la culture au rang de moteur de développement social et économique".