L'Autriche veut saisir la maison natale d'Adolf Hitler

La maison natale d\'Adolf Hitler, à Braunau am Inn, en Autriche, le 17 avril 2015.
La maison natale d'Adolf Hitler, à Braunau am Inn, en Autriche, le 17 avril 2015. (JOE KLAMAR / APA / AFP)

Vienne veut éviter que la maison, située dans le nord du pays, devienne un lieu de pèlerinage nazi.

C'est un immeuble à la façade jaune, en plein centre de la petite ville de Braunau-am-Inn, près de la frontière allemande. L'Autriche a l'intention de saisir le bâtiment, maison natale d'Adolf Hitler, au cœur d'une bataille judiciaire. Vienne souhaite ainsi empêcher que la maison ne devienne un lieu de pèlerinage nazi, selon le ministère de l'Intérieur. "Nous avons conclu au cours de ces dernières années que l'expropriation était le seul moyen d'éviter que le bâtiment ne soit utilisé par (des sympathisants) nazis", explique un porte-parole du ministère.

Une bataille judiciaire lancée en 2011

En 1972, le gouvernement autrichien a signé un bail pour 4 800 euros mensuels avec la propriétaire Gerlinde Pommer, dont la famille possède l'immeuble depuis plus d'un siècle, et transformé la maison en centre pour personnes handicapées. En 2011, l'arrangement a pris fin, quand Gerlinde Pommer a refusé d'autoriser des travaux de rénovation devenus indispensables, puis rejeté une offre d'achat de la part du ministère de l'Intérieur. La propriétaire ne s'en est jamais expliqué publiquement. Depuis, la grande bâtisse est vide.

La question a suscité un débat houleux parmi les 17 000 habitants de Braunau. Si Adolf Hitler, né le 20 avril 1889, n'a vécu que quelques semaines dans la maison,  l'immeuble rassemble régulièrement des curieux, mais aussi des militants antifascistes. Certains souhaitent que la maison devienne un centre pour réfugiés, d'autres un musée dédié à la libération de l'Autriche. Il y a même eu des appels à sa démolition, mais la maison fait partie du centre historique de la ville et se trouve ainsi sous la protection du patrimoine.