L'armée italienne va faire pousser du cannabis

Des feuilles de cannabis dans un jardin à Cologne, en Allemagne, le 15 juillet 2014.  
Des feuilles de cannabis dans un jardin à Cologne, en Allemagne, le 15 juillet 2014.   (OLIVER BERG / DPA / AFP )

Cette production est destinée à la fabrication de médicaments pour lutter contre la douleur qui étaient avant importés. 

Une décision stupéfiante. L'armée italienne a décidé de se lancer dans la production de cannabis. A usage thérapeutique, bien sûr. En accord avec le ministère de la Santé, elle entend produire localement des médicaments pour la thérapie de la douleur à un prix plus abordable que ceux issus de l'importation, ont expliqué jeudi 18 septembre la ministre de la Santé, Beatrice Lorenzin, et la ministre de la Défense, Roberta Pinotti. 

Il n'existe, à l'heure actuelle, qu'un seul médicament à base de cannabis disponible en Italie, pour le traitement de la sclérose multiple, précise l'accord signé à Rome entre les deux ministères. Tous les autres produits sont importés aux termes de procédures longues et coûteuses. Ainsi, "il ne faut pas attribuer [à cette démarche] une quelconque valeur idéologique ou culturelle, il s'agit d'une opération uniquement dans l'intérêt des malades", a souligné la ministre de la Santé. 

Le cannabis sera cultivé dans une caserne à Florence

Un groupe de travail sera chargé d'établir dans les prochaines semaines les modalités concrètes de production et de contrôle de la filière. Le cannabis sera cultivé et traité dans l'enceinte d'une caserne spéciale à Florence, intitulée "Etablissement chimique et pharmaceutique militaire". Il s'agit, en fait, f'une petite industrie pharmaceutique jusqu'à présent dédiée aux besoins de l'armée mais qui produira désormais également pour le secteur civil. Au total, l'établissement militaire devrait produire environ 80 à 100 kg de principe actif par an, soit les besoins de l'Italie. 

"Les capacités du monde militaire italien sont souvent méconnues ou sous-estimées. A Florence, nous avons tout ce qu'il faut pour lancer la production", a souligné la ministre de la Défense

Une arrivée prévue sur le marché en 2015

Les principes actifs produits seront ensuite livrés aux pharmacies locales et hospitalières qui pourront préparer les médicaments spécifiques. "Le gramme de principe actif coûte 15 euros quand nous l'importons et nous sommes convaincus que le prix des médicaments que nous produirons localement sera nettement inférieur à la moitié du coût supporté actuellement par la sécurité sociale", a ajouté la ministre de la Santé.

Les premiers lots de principe actif du cannabis produits par l'armée italienne devraient arriver sur le marché en 2015, a indiqué la ministre de la Santé. 

Vous êtes à nouveau en ligne