L'Allemagne a commencé lundi son premier recensement depuis la Réunification en 1990

Pendant les célébrations du 1er mai dans le quartier de Kreuzberg à Berlin
Pendant les célébrations du 1er mai dans le quartier de Kreuzberg à Berlin (AFP -JOHANNES EISELE)

Selon les experts, l'enquête devrait attester d'une baisse de la population encore plus forte qu'estimée.Les derniers recensements remontent à 1987 en Allemagne de l'Ouest et 1981 en RDA (de fait absorbée par la RFA en 1990).

Selon les experts, l'enquête devrait attester d'une baisse de la population encore plus forte qu'estimée.

Les derniers recensements remontent à 1987 en Allemagne de l'Ouest et 1981 en RDA (de fait absorbée par la RFA en 1990).


La baisse de la population
Depuis 2003, la population allemande décroît, dans un pays où le taux de natalité, très bas, est incapable d'assurer le renouvellement des générations. Elle est passée sous la barre des 82 millions d'habitants, à environ 81,7 millions, selon des chiffres officiels publiés en début d'année.

Mais ces 81,7 millions pourraient être très surévalués, selon les spécialistes. Le chef de l'Institut allemand de recherche économique (DIW), Gert Wagner, qui préside la commission de recensement, estime ainsi que l'Allemagne pourrait compter un million d'habitants de moins.

Le cas échéant, il y aurait des répercussions sur la pondération dans les échanges financiers entre Länder (Etats régionaux) et sur le nombre de voix au Bundesrat (chambre haute du parlement où sont représentés les Länder).

En 2010 l'Allemagne a renoué avec un solde migratoire positif de 128.000 personnes, alors qu'il était négatif en 2008 et 2009, selon les chiffres de l'Office fédéral des statistiques Destatis publiés lundi. En 2010, le pays a attiré 798.000 immigrants, soit 11 % de plus qu'en 2009. Un chiffre "nettement plus élevé qu'au cours des cinq dernières années", commence Destatis. Il s'agit en priorité de Polonais, suivis de Roumains.

Dans le même temps, les départs d'Allemagne se sont réduits, à 671.000, soit 63.000 de moins qu'en 2009, selon Destatis.

Les méthodes de recensement
Actuellement, pour évaluer la population, les autorités se basent sur les registres tenus dans les mairies, où tous les habitants sont tenus de se déclarer. Le système compte deux fois les propriétaires de résidences secondaires. Le recensement doit surtout être mené par recoupement de différents fichiers existants: ceux des mairies, mais également des services du cadastre, des caisses de retraite ou d'assurance chômage.

L'opération est complétée par des visites à domicile de 80.000 agents recenseurs, qui ne concerneront toutefois qu'un échantillon de 10 % de la population, soit environ 8 millions de personnes choisies au hasard, et par un questionnaire adressé aux 17,5 millions de propriétaires immobiliers.

Les habitants des colocations doivent aussi être interrogés. Les interviewers posent 46 questions dont certaines sur l'éducation, la religion et une éventuelle origine étrangère.

Les premiers résultats sont attendus fin 2012.

Vous êtes à nouveau en ligne