JO 2022 : les habitants de Munich refusent une candidature

(Maxppp)

La ville de Munich ne se portera pas candidate à l'organisation des Jeux olympiques d'hiver de 2022. Les habitants de la région se sont majoritairement prononcés contre dimanche dernier, par référendum. En cause : l'image écornée de l'institution avec les multiples polémiques autour de Sotchi, mais aussi le refus de cautionner une compétition que beaucoup estiment pervertie par l'argent.

C'est un refus net et catégorique qu'ont opposé, dimanche dernier, les électeurs de Munich et sa région à une candidature de la cité bavaroise aux Jeux olympiques d'hiver de 2022. C'est donc par référendum que les habitants de Munich, Garmisch-Partenkirchen et Traunstein - quelque 1,3 million d'électeurs - ont clairement dit "non", à plus de 50 %.

Ce n'est pas le souvenir tragique de l'édition 1972 des JO d'hiver à Munich - marquée par la prise en otage et la mort de plusieurs membres de la délégation israélienne - qui a dicté ce choix, selon Ludwig Hartmann. Le porte-parole du mouvement "NOlympia", et leader des Verts au parlement bavarois, explique que "ce vote n'est pas dirigé contre le sport mais une réponse claire contre l'appât du gain et le manque de transparence du Comité international olympique (CIO )".

Argent et polémique

En substance, les électeurs auraient donc été rebutés par le "jeu politique" à l'oeuvre au sein du CIO lors du choix de la ville-hôte. En filigrane, l'édition de Sotchi, et sa cohorte de polémiques à moins de trois mois de l'ouverture.

La ville de Munich avait été battue il y a deux ans par la Sud-Coréenne Pyeongchang pour l'organisation des JO 2018.

Désormais, six villes sont en lice pour organiser l'édition de 2022 : Pékin, Lviv (Ukraine) Cracovie (Pologne) en lien avec la Slovaquie, Stockholm, Almaty (Kazakhstan) et Oslo. Décision le 31 juillet 2015.