Irlande du Nord : deuxième nuit de violence à Belfast, des policiers blessés

Des manifestants face aux policiers, le 13 juillet 2013 à Belfast, en Irlande du Nord.
Des manifestants face aux policiers, le 13 juillet 2013 à Belfast, en Irlande du Nord. (CATHAL MCNAUGHTON / REUTERS)

Des manifestants protestants ont attaqué les forces de l'ordre avec divers projectiles au lendemain de la parade du 12 juillet, marquant la victoire de Guillaume III d'Orange sur son rival catholique.

La ville de Belfast, en Irande du Nord, est sous tension : la police a été attaquée avec des cocktails Molotov, des pierres, des bouteilles et d'autres projectiles dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 juillet. Il s'agit de la seconde nuit de violences causées par des manifestants protestants.

Des marches protestantes sont organisées traditionnellement d'avril à août en Irlande du Nord. Elles culminent avec la parade du 12 juillet, qui marque la victoire en 1690 du roi protestant Guillaume III d'Orange sur son rival catholique Jacques II, et qui donne chaque année lieu à des débordements.

Samedi soir, des jeunes encagoulés, certains masquant leur visage avec des drapeaux britanniques, ont attaqué les forces de l'ordre dans le nord de la capitale de l'Ulster. La police a répondu en tirant des balles en plastique et en arrosant les manifestants avec des canons à eau. La nuit a cependant été moins violence que la précédente, où 32 policiers et un responsable politique ont été blessés dans des incidents similaires.