Infirmière de Kate : les auteurs du canular interdits d'antenne

Le prince William et son épouse Kate, à la sortie de l\'hôpital King Edward VII, à Londres (Royaume-Uni), le 6 décembre 2012.
Le prince William et son épouse Kate, à la sortie de l'hôpital King Edward VII, à Londres (Royaume-Uni), le 6 décembre 2012. (ANDREW WINNING / REUTERS)

Plus de 13 000 personnes avaient publié vendredi et samedi des messages outrés sur la page Facebook de la radio australiene.

EUROPE - Les deux animateurs d'une radio australienne, qui ont appelé l'hôpital où était hospitalisée Kate en se faisant passer pour la reine, sont interdits d'antenne "jusqu'à nouvel ordre", a indiqué leur employeur, samedi 8 décembre. La veille, une infirmière anglaise, victime du canular téléphonique, a été retrouvée morte.

Les deux animateurs "en état de choc" après le drame

Sur sa page Facebook (lien en anglais), la radio 2Day FM indique que cette décision, sur les activités à l'antenne de Mel Greig et Michael Christian, est un "signe de respect pour ce que l'on ne peut que qualifier de tragédie". La station australienne s'est déclarée "profondément attristée" par la nouvelle et a adressé "ses condoléances à sa famille et à tous ceux qui ont été affectés par cet événement partout dans le monde". Les présentateurs "sont tous deux en état de choc" après le décès de l'infirmière, a ajouté la radio.

Francetv info / Jacques Cardoze et Nicolas Hameon - France 2 Londres

Plus de 13 000 personnes avaient publié vendredi et samedi des messages outrés sur la page Facebook. Beaucoup demandant le licenciement des deux animateurs. "Une infirmière britannique est morte pour quelques rires faciles. Honte à vous", écrivait une certaine Kim Wilson.

Les circonstances du décès de l'infirmière Jacintha Saldanha ne sont toujours pas élucidées. Le site du Daily Mail (lien en anglais) indique qu'il pourrait s'agir d'un suicide. Des supputations qui vont cesser lorsque les résultats de l'autopsie seront connus. La police précise qu'ils sont attendus pour ce week-end.

 

Vous êtes à nouveau en ligne