"Il n'est pas possible de négocier l'Europe", dit Hollande à Cameron

François Hollande lors de ses vœux à la jeunesse, le 23 janvier 2013, à Grenoble (Isère).
François Hollande lors de ses vœux à la jeunesse, le 23 janvier 2013, à Grenoble (Isère). (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Le Premier ministre britannique a brandi la perspective d'un référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Le président français s'est exprimé sur le sujet quelques heures plus tard.

L'Europe n'est pas à négocier. C'est en substance ce qu'a lancé François Hollande à David Cameron, mercredi 23 janvier alors que le Premier ministre Britannique a promis un référendum au Royaume-Uni sur le maintien dans l'Union européenne.

"Le Royaume-Uni peut parfaitement décider par un référendum de rester ou de quitter l'Union européenne, c'est la décision et des gouvernants de ce pays et des Britanniques eux-mêmes, a déclaré le chef de l'Etat français lors d'un déplacement à Grenoble (Isère). Mais ce que je dis au nom de la France, en tant qu'Européen, c'est qu'il n'est pas possible de négocier l'Europe pour faire faire ce référendum", a-t-il enchaîné.

"L'Europe, elle doit se prendre telle qu'elle est. On peut la faire évoluer demain, mais on ne peut pas l'abaisser, la diminuer, sous prétexte de proposer d'y rester", a ajouté Hollande. Le président de la République s'exprimait devant la presse à Grenoble, où il venait de présenter ses vœux à la jeunesse.

Vous êtes à nouveau en ligne