Grèce : le Parlement dissous, des législatives anticipées le 25 janvier

(Le Parlement grec sera automatiquement dissous d'ici dix jours © MaxPPP)

Stavros Dimas n'a pas recueilli les voix nécessaires pour devenir président de la République ; des élections législatives anticipées vont devoir être organisées dans les prochaines semaines. Dès le 25 janvier, propose le Premier ministre sortant. ces élections pourraient porter au pouvoir la gauche radicale Syriza.

Il était le candidat du gouvernement ; Stavros Dimas, ancien commissaire européen, ne sera pas président de la République. Il n'a pas recueilli les voix nécessaires au Parlement : il lui en fallait 180, il en a obtenu 168 au troisième et dernier tour.

Ce n'est qu'un poste honorifique, mais cet échec fait tomber le gouvernement. Le Parlement va être automatiquement dissous, d'ici dix jours selon la Constitution. Des élections législatives anticipées vont se tenir dans les prochaines semaines. Dès le 25 janvier, propose le Premier ministre sortant, Antonis Samaras.

Un tremplin pour Syriza ?

Et ces élections pourraient bien profiter au parti de la gauche radicale, Syriza. Selon un sondage Alco publié samedi dernier, il est crédité de 28,3% d'intentions de vote, contre 25% pour le parti de droite, Nouvelle démocratie. Alexis Tsipras, le leader de Syriza, a déjà réagi le peuple a montré "sa volonté de mettre fin aux politiques de rigueur" .

Syriza veut renégocier les conditions de l'aide financière accordée par l'Union européenne et le FMI... ce qui inquiète les marchés : à l'annonce de l'échec de Dimas, la Bourse d'Athènes a plongé de plus de 11%.

Vous êtes à nouveau en ligne