Grande-Bretagne : parachute saboté, mari soupçonné

(La victime a fait une chute de 1200 mètres. © Fotolia)

Un instructeur de l'armée britannique est soupçonné de meurtre après le sabotage présumé du parachute de son épouse. Elle a survécu in extremis.

Les faits remontent au 5 avril. Une instructrice de saut en parachute de 39 ans saute au-dessus de la base aérienne de Netheravon en Angleterre. Mais son parachute refuse de s'ouvrir. Puis c'est le tour du parachute de secours de rester bloqué… Elle va alors entamer une dégringolade de plus de 1.200 mètres avant qu'in extremis, le parachute de secours ne finisse par s'ouvrir. Miraculeusement en vie, elle s'en sort avec une fracture de la clavicule, une jambe cassée et des blessures à la colonne vertébrale.

Les policiers vont alors s'étonner de l'absence des "slinks", ces sangles qui connectent le harnais à la canopée du parachute. Son matériel aurait donc pu être saboté. Et c'est son époux qui lui a fourni le parachute avec lequel elle a sauté alors que le sien était en cours d'inspection. Il a été arrêté la semaine dernière et interrogé longuement par la police. Avant d'être placé sous contrôle judiciaire.